LIVRAISON GRATUITE PARTOUT AU CANADA

Histoire de la Bijouterie Lepage

Il est bien difficile de résumer l’histoire de la Bijouterie Lepage en quelques mots seulement.

Fondée en 1906, cette entreprise est à ce jour le plus ancien commerce de la ville de Matane encore en opération, sous la même appellation et toujours située au même endroit.

Opérée pendant plus d’une centaine d’années par trois générations de membres de la famille Lepage, c’est en 2013 que l’entreprise, faute de relève familiale, a été reprise par Marie-Pier Brazeau, une jeune joaillière de la région. Fière de l’historique et de la réputation de l’entreprise, Madame Brazeau a su y apporter sa touche personnelle et y insuffler un vent de jeunesse qui se ressent dans chaque facette du commerce.

 Réputée pour la qualité du service et l’expérience-client exceptionnelle, toute l’équipe de la Bijouterie Lepage s’emploie jour après jour à offrir à sa clientèle de judicieux conseils adaptés aux besoins des clients ainsi que des produits et services de grandes qualités.

Un petit voyage dans le temps

Le fondateur
Paulin Lepage

Paulin Lepage est né à Rimouski en 1864. Fils d'agriculteur, il commença très jeune à s'intéresser à l'horlogerie et s'aperçu très vite qu'il était davantage doué pour la mécanique que pour l'agriculture. Vers la fin du 19e siècle, Paulin quitta le Canada pour aller chercher fortune en Nouvelle-Angleterre où il travailla dans les usines, comme la plupart des canadiens-français à cette époque. Il y fit la rencontre d'Eugénie Lepage, elle aussi native de Rimouski, avec qui il se maria en 1894.
Se retrouvant au chômage forcé suite à l'explosion de l'usine où il travaillait, il apprit à réparer des montres et des horloges et fut initié à l'orfèvrerie par un horloger de la ville de Lowell. C'est en 1900 que Paulin décida de revenir s'installer au Canada avec sa famille et il élit domicile sur la rue d'Amours à Matane, en face de ce qui fut longtemps la quincaillerie Grégoire.

About us image

Paulin Lepage (fondateur) et son épouse Eugénie, début des années 1940. 

Il se retrouva rapidement à gagner sa vie comme réparateur en tout genre: machines à vapeur, machines à essence, montres et horloges et également comme forgeron.C'est en 1906 qu'il installa sa famille dans le bâtiment du 444 avenue Saint-Jérôme et que l'actuelle Bijouterie Lepage vit le jour! Il délaissa les machines à vapeur et les moteurs à essence pour les horloges, les montres, les bijoux et les examens de la vue. Sa femme prit l'initiative de vendre des bijoux et des cadeaux de noce.

Paulin Lepage fut l'un des 17 membres fondateurs de la Chambre de commerce de Matane qui vit le jour en 1913. Il fut également le propriétaire de la première automobile de Matane. C'est également dans l'édifice de la Bijouterie Lepage que l'on installa la première centrale téléphonique de Matane en 1910.

Paulin Lepage décéda de façon accidentelle en 1944 et son épouse Eugénie, en 1961 à l'âge de 83 ans.

Philippe Lepage dans son atelier de réparation, 1969

2e génération
Philippe Lepage

Né en 1904 à Matane, Philippe Lepage appris le métier de son père. Tout comme lui, il était à la fois horloger, bijoutier et opticien d'ordonnance, en plus d'être commerçant. Il devint le propriétaire de la bijouterie à la suite du décès de son père Paulin en 1944. 

Il épousa Laurette et celle-ci succéda à Eugénie dans la bijouterie. C'est elle qui choisissait les bijoux et qui remontait les colliers, en plus de mettre ses talents artistiques au profit de la bijouterie en décorant les vitrines et les présentoirs avec goût et originalité.

Philippe exploita son commerce durant une trentaine d'années, bien secondé par sa femme et ses enfants. Passionné de chasse et de pêche, il avait aussi la réputation d'être un fin conteur d'histoires de pêche!

Durant les années 50, le sciage du bois connu un important déclin et les affaires devinrent plus difficiles dans la région. Malgré l'adversité, la Bijouterie Lepage a toujours su tirer son épingle du jeu en offrant à sa clientèle un choix varié, une marchandise de toute première qualité à des prix concurrentiels et un service après vente impeccable. C'est sans doute là le secret de sa réussite et de sa longévité! 

Laurette servit consciencieusement sa clientèle pendant de nombreuses années, aidée de ses enfants et sut toujours soutenir et remplacer Philippe durant ses longues années de maladie. Durant les dernières années de sa vie, comme les antiquités étaient à la mode, il se mit à acheter, réparer, remettre à neuf et revendre les vieilles horloges traditionnelles en bois. La demande était si grande qu'il fournissait à peine! Vers 1970, sa santé se détériora rapidement. Il décéda des suites d'une leucémie en 1973.

3e génération
Roger Lepage

Roger, fils de Philippe, a appris l'horlogerie et la joaillerie à l'École des métiers commerciaux de Montréal. Il revint à Matane à la fin de ses études en 1961. Il travailla pour son oncle Fernand Chamberland, bijoutier prospère à Hauterive. Également musicien, il était très en demande car les orchestres de danse étaient nombreux dans la région et pendant plusieurs années, il a été le seul joueur de basse électrique de tout Baie-Comeau et Hauterive. 

Il a toujours été entendu que Roger prendrait un jour la succession de son père à la Bijouterie Lepage. Comme la santé de Philippe était chancelante, il demanda à son fils de revenir travailler à Matane. Roger se chargea de la réparation pendant que sa mère continua de s'occuper de la vente des bijoux et de l'administration. À la suite du décès de son père, il acheta la bijouterie de sa mère, le 1er juin 1974. Commencèrent alors de grandes rénovations!

About us image

Roger Lepage dans son atelier en mars 2013, avant la vente de la Bijouterie Lepage.

Il fallut refaire la façade, changer la fenestration, enlever la galerie, les vitrines et la corniche, reloger la cuisine, le salon et la salle à manger à l'étager supérieur afin d'aménager au rez-de-chaussée un deuxième local commercial pour rentabiliser l'espace. Il fallu refaire l'électricité et la plomberie, modifier le chauffage et construire un escalier à l'arrière, raser les arbres et construire un stationnement à l'arrière.

Roger épousa France Bouffard, et celle-ci dû à son tour épouser la bijouterie, comme la grand-mère et la mère de Roger l'avaient fait avant elle! L'édifice étant modernisé, elle était alors temps pour elle d'améliorer les étalages, la présentation, le décor et l'inventaire, apprendre à effectuer les achats et les ventes et de s'occuper de l'administration.

Ce fut un long et coûteux processus mais fort heureusement, la vente de bijoux marchait bien et Roger pouvait compter sur les réparations des montres, des horloges et des bijoux pour se garder occupé!

Faute de relève familiale pour la bijouterie, Roger se voyait devant l'éventualité de devoir possiblement fermer l'entreprise à la fin 2013. Toutefois, c'est en janvier 2013 qu'il reçu un coup de fil qui modifia l'avenir de la Bijouterie Lepage! France et Roger acceptèrent de vendre l'entreprise à une jeune bijoutière-joaillière et ils  l'accueillirent au sein de l'entreprise pour leurs derniers mois d'opération pour la présenter à leur clientèle et pour partager avec elle leurs expériences respectives dans la bijouterie !

Roger profite maintenant d'une retraite bien méritée. Il habite encore à ce jour dans le logement situé au dessus de la bijouterie avec son fils. Son épouse France est malheureusement décédée à l'automne 2021.

La relève
Marie-Pier Brazeau

Née à Matane en 1982 et diplômée en graphisme ainsi qu’en bijouterie-joaillerie, c’est grâce à un grand rêve qu’elle portait depuis de nombreuses années que Marie-Pier Brazeau fit l’acquisition en 2013 de la Bijouterie Lepage. Maman de deux enfants, elle a non seulement développé une nouvelle image pour l’entreprise, une nouvelle offre de services mais également après plusieurs années de travail acharné, elle a finalement pu développer sa propre collection de bijoux.

Elle offre toujours les services de réparations de montres et de bijoux et c'est avec une immense fierté qu'elle s'emploie à partager l'histoire de ses prédécesseurs à la Bijouterie Lepage qui ont su faire de l'entreprise un commerce dont la longévité est gage de fierté dans la région et dont la réputation n'est plus à faire!

Ayant de grandes ambitions pour son entreprise, il n’y a aucun doute à avoir quant à la poursuite de ses nombreux projets de développements non seulement pour la bijouterie mais également pour les bijoux Pier Joaillerie.

About us image

La propriétaire actuelle de la Bijouterie Lepage Marie-Pier Brazeau, bijoutière-joaillière dans son atelier. La bijouterie occupe maintenant tout le rez-de-chaussée du bâtiment

À découvrir à la Bijouterie Lepage

Pier Joaillerie

Découvrez nos bijoux uniques faits à la main dans notre atelier, de la conception à la fabrication, par une joaillière québécoise.

Nos Marques

Bulova, Citizen, ELLE, Reign by Paj, Orléans ... Jetez un oeil sur notre inventaire tendance de bijoux de grandes marques.

Nos services

Notre équipe de joaillières d'expérience réalisent toutes les réparations sur place. Estimation gratuite des coûts.

Restons en contact

Abonnez-vous à notre infolettre et bénéficiez d'un rabais de 10% sur votre premier achat en plus de découvrir en primeur toutes nos actualités!

Pour plus d'informations

Pour toute demande d'informations, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos questions via ce formulaire. Il nous fera plaisir de vous répondre dans les meilleurs délais.

OU APPELEZ-NOUS

418-562-2676

Heures d’ouverture
Lundi - mercredi : 9h30 à 17h15
Jeudi - vendredi: 9h30 à 18h
Samedi: 10h à 15h

Restons en contact

Abonnez-vous à notre infolettre et bénéficiez d'un rabais de 10% sur votre premier achat en plus de découvrir en primeur toutes nos actualités!

Abonnez-vous à notre infolettre!